Une journée avec Maud Barrionuevo, directrice des achats de 24 Sèvres

6 Feb 2018

Maud Barrionuevo passe ses journées à faire ce dont toutes les fashionistas rêvent : du shopping ! Pas pour elle, pour 24 Sèvres : l’ambitieuse aventure e-commerce du groupe LVMH, lancée en juin 2017. Cette plateforme tient son nom de l’adresse postale du Bon Marché, dont elle est l’alter-ego digital. Mais pas seulement, car elle ne se contente pas de faire le bonheur des bonheur des dames parisiennes...

Son offre, plus large que celle du grand magasin iconique, comprend 150 marques et s’adresse à une clientèle internationale. Pour autant, 24 Sèvres n’ambitionne pas de devenir une marketplace du luxe mais souhaite conserver un esprit curatif via une sélection de pièces et marques exclusives. C’est le défi quotidien de Maud Barrionuevo, anciennement chargée des achats du Bon Marché et actuellement aux manettes de la machine 24 Sèvres. Elle nous dévoile son quotidien, et sa version accélérée durant la Fashion Week.

ALT_TEXT
©24 Sèvres

Avez-vous une routine beauté ou des lectures du matin ?
J’aime suivre sur Instagram les marques que nous vendons, je fais un tour sur mon flux en me levant. J’utilise cette plateforme pour m’inspirer, découvrir de nouvelles marques et réfléchir à l’expansion prochaine des catégories que nous référençons. En arrivant au bureau, je consulte le Women’s Wear Daily du jour et les articles sur Business of Fashion. En terme de cosmétiques, actuellement, j’affectionne particulièrement la marque Tata Harper que nous vendons sur le site, et notamment le Rejuvenating Serum.

Dans quels magasins et sites d'e-commerce achetez-vous pour vous-même ?
Chez 24 Sèvres pour tout, de mes produits de beauté à mes tenues du quotidien ou de soirée. J’aime aller au Bon Marché aussi, c’est là que j’ai travaillé longtemps et que je continue de me rendre par plaisir de flâner, pour faire des cadeaux, trouver de nouvelles pièces pour la maison, faire mon plein de livres pour les vacances et pour les beignets au caramel de la Grande Épicerie.

ALT_TEXT
©Le Bon Marché

Quelles sont vos tâches quotidiennes ?
Aucune journée ne se ressemble, c’est ce que j’aime dans mon métier. Je peux être au bureau pour revoir les achats de la saison en cours avec mes équipes et leurs mises en avant sur le site, ou en déplacement pour voir les nouvelles collections, m’inspirer pour nos futurs achats et rencontrer les marques. Des plus installées aux plus niches, c’est magique de plonger dans leurs univers. Ces échanges sont ce que j’aime le plus dans mon travail.

Y a-t-il des personnes ou événements qui vous inspirent particulièrement dans vos achats ?
Il y a les shows, leurs atmosphères, les invités, les mannequins, mais aussi le streetstyle des Fashion Weeks. Les inconnues que je croise dans les rues de Paris ou au bureau de 24 Sèvres - où se rencontrent des personnalités très différentes - m’aident à cerner les envies, attitudes et tendances du moment.

Qui sont vos clientes et comment arrivez-vous à les satisfaire tout en suivant votre instinct créatif ?
Des achats que nous effectuons aux visuels que nous créons, toutes nos décisions sont pensées pour nos clientes qui savent ce qu’elles veulent mais aiment être inspirées. Nous bénéficions des années de connaissance-client du Bon Marché et prenons en compte les envies de notre audience multiple et internationale. Nos clientes parisiennes sont fans de marques contemporaines, les américaines, de sacs iconiques, tandis que les anglaises privilégient les marques émergentes.

Quels vêtements aimez-vous porter pendant la Fashion Week ?
Il est important pour moi d’être à l’aise, car je suis en mouvement du lever au coucher. Je vais des shows aux rendez-vous et j’ai souvent plusieurs évènements le soir. Il me faut des pièces qui s’adaptent à ces différents moments, comme une veste de tailleur très bien coupée qui fonctionne la journée et le soir avec des talons. La Maison Pallas en propose de parfaites.

ALT_TEXT
©Maison Pallas, ©24 Sèvres - Tata Harper

Quels sont les shows et showrooms dans votre agenda pour cette saison de Fashion Weeks ?
Je suis particulièrement enthousiaste à l’idée de voir la direction que prendra la maison Céline avec Hedi Slimane à sa tête. Nous rentrons aussi de nouvelles marques sur le site, telles que Mansur Gavriel et Dolce & Gabbana, et je me réjouis d'assister à leurs shows. A Londres, j’ai hâte de découvrir la nouvelle collection d’Erdem, avec qui nous élaborons une collection capsule pour le printemps.

Un beau défilé peut-il influencer votre décision d'achat ?
Cette décision est le résultat d’un long travail de prospection en amont des shows, et va bien au-delà du défilé. Ce sont les collections, tout d’abord, qui me parlent, mais aussi l’univers que communique la marque, les valeurs qu’elle représente. Si elle est exclusive, c’est encore mieux et je m’assure qu’elle correspond bien à notre cliente.

Dans quels restaurants aimez-vous aller durant la Fashion Week et avec qui ?
C’est une opportunité de revoir des collègues vivant à l’étranger et mes ami(e)s journalistes… Un peu comme une grande rentrée des classes deux fois par an ! Je suis souvent dans le Marais pour des rendez-vous avec les marques, j’adore le restaurant Les Chouettes où l’on peut respirer entre deux rendez-vous. A Saint-Germain, j’aime beaucoup Colorova et le Café Trama, proche du Bon Marché où je fais le point avec leurs équipes.

ALT_TEXT
©Restaurant Les Chouettes

A quelle heure vous couchez-vous ?
Je suis nocturne, et ce encore plus pendant la Fashion Week. En fonction des soirées, ou de la quantité de travail à rattraper après une journée pleine de shows, je peux me coucher assez tard. J’essaye de rattraper un peu de sommeil avec un week-end au vert après le marathon d’un mois !

Qu'aimez-vous faire pour vous détendre en dehors du travail ?
Ma priorité en dehors du bureau : mes enfants ! Par ce grand froid, j’aime explorer Paris tout en restant au chaud, en les emmenant au cinéma ou voir une expo. J’encourage tout le monde à aller voir celle du MoMa à la Fondation Louis Vuitton !

ALT_TEXT
©Fondation Louis Vuitton

Propos recueillis par Normandie Wells

×

Créez votre profil