Acheter éthique, ça veut dire quoi ? Conseils pour s'y mettre

21 Nov 2017

En matière de consommation, la durabilité n'est plus considérée comme un bonus mais plutôt comme un devoir. Du retail à la restauration, de plus en plus d’entreprises remettent en question les méthodes de production liées à notre économie mondiale et modifient les leurs. Durabilité, transparence et éthique sont des mots parfois utilisés par certains à des fins de marketing mais pour d’autres c'est bien plus que ça : ce sont des valeurs qui dictent un style de vie.

Pour découvrir ce qui motive les consommateurs et entrepreneurs responsables, nous avons posé la question à une spécialiste en stratégie numérique, une chef-cuisinière, une blogueuse déco, une accompagnante dans la mort, et un fondateur de marque de mode éthique.

Ianthe De Boeck, spécialiste en stratégie numérique chez Cultuurconnect, Bruxelles

« Il y a longtemps, j’ai décidé d'acheter des vêtements fabriqués en Europe et plus de fast-fashion. Je n'achète que ce dont j'ai besoin, j'ai donc un budget plus élevé pour chaque pièce. Elles doivent être intemporelles, pour que je puisse les utiliser longtemps.

ALT_TEXT
Ianthe De Boeck

J'aimerais voir l’économie locale se développer. Pour moi, acheter en Europe est le meilleur moyen de s'assurer que les producteurs appliquent certaines réglementations, en particulier en ce qui concerne la gestion des déchets. Lorsque les chaînes d'approvisionnement s’éloignent, elles deviennent trop complexes.

Je soutiens aussi l'achat de vêtements d'occasion et l'upcycling (réutiliser un objet en lui apportant une valeur ajoutée). La qualité des choses fabriquées il y a dix ans n'est pas comparable à celle de la production de masse d’aujourd'hui. Il y a trop de gens sur cette planète pour que nous continuions à acheter et jeter de nouveaux objets. Des chaussures aux sacs en passant par les meubles, nous pouvons faire tellement de choses en recyclant ces produits.

C'est grisant d’assister à la mise en place d’une révolution du recyclage et il y a tellement de choses que nous pouvons faire en tant qu'individus pour faire pression sur les grandes corporations et les obliger à adopter de nouvelles pratiques. »

Marie Mitchell, chef et fondatrice de Pop's Kitchen/Island Social Club

« Je pense que nous devons tous vivre de façon plus responsable et durable pour préserver l'avenir de notre planète. Pour moi, le shopping éthique c’est soutenir les entreprises fondées sur ces bases consciencieuses.

ALT_TEXT
Marie Mitchell

Consommer localement donne vraiment ce sentiment de contribuer à la sauvegarde de notre environnement. Lorsque nous achetons des produits pour Pop's Kitchen, rester local nous permet de comprendre où les produits ont été cultivés et jusqu'où ils ont voyagé - qu’ils proviennent d’une ferme du Somerset ou du Pays de Galles.

Avec la nourriture en particulier, il est important de savoir comment elle est produite. Ça vaut toujours la peine de faire des recherches et de comprendre, par exemple, quels produits chimiques ont été utilisés. »

Amanda Blainey, accompagnante dans la mort en apprentissage et agent chez Sniffy Dog music

« Acheter de façon éthique pour moi, ça signifie éviter les marques de fast fashion qui produisent en masse comme Primark, Topshop et Zara et faire un effort pour rechercher de merveilleuses marques locales. C’est aussi prendre son café dans un endroit qui soutient des fournisseurs bios, ou privilégier les commerçants qui choisissent des produits de qualité.

ALT_TEXT
Amanda Blainey

Je vais aux marchés locaux et je prends mes propres sacs réutilisables. C'est choquant de voir combien de gens utilisent encore des sacs en plastique à usage unique et comment les commerçants les laissent faire ! Certaines marques utilisent autant de matières biodégradables que possible dans l'emballage et l'affranchissement - personne n'aime déballer un article qui contient plus d’emballage en plastique que de produit.

Le mouvement éthique va bien au-delà du retail - c'est un cercle complet. Par exemple, je suis en train d’apprendre à accompagner les gens dans la mort et nous voyons de plus en plus d'entreprises funéraires qui offrent des services d'inhumation naturelle et éthique au lieu d’une crémation classique qui a des effets négatifs sur l'environnement. »

Jane Day, blogueuse déco chez Tea with Ruby

« Les achats éthiques sont très importants pour moi. Que ce soit les vêtements que je porte, les aliments que je mange, les fournisseurs d'énergie ou les produits de nettoyage que j'utilise, tout cela fait une différence. Chaque petit changement dans notre quotidien a un impact sur l'environnement et les personnes qui produisent ce que nous utilisons.

ALT_TEXT
Jane Day

J'ai constaté que la première étape vers une attitude plus éthique est de réduire ses achats. Avant d'acheter quoi que ce soit, je me demande si j'en ai vraiment besoin. Ensuite, j’essaie de savoir si cela a été produit localement ou fait à la main. Ces choses peuvent avoir un prix plus élevé, mais je pense aussi aux personnes qui les fabriquent et qui peuvent ainsi gagner leur vie.

Il faut aussi réfléchir aux petits choix que nous pouvons faire et qui ont un grand impact. Par exemple, je viens de commander un meuble fabriqué à la main au Royaume-Uni dans un bois scandinave recouvert d’une peinture écologique. Non seulement il est unique mais son empreinte écologique est minuscule par rapport à celle d’un meuble fabriqué en série. »

Andy Lower, co-fondateur de Visible Clothing

« Dans le futur, nous regarderons l'industrie de la mode d'aujourd'hui et nous nous demanderons comment tout cela a été accepté du point de vue social. L’éthique doit être notre objectif numéro 1. Je veux savoir que j'ai fait tout ce que je pouvais en tant que consommateur et gérant d'entreprise pour promouvoir un secteur qui traite tout le monde équitablement.

ALT_TEXT
Visible Clothing

Après l'effondrement du Rana Plaza en 2013, où 1129 travailleurs de l'industrie du vêtement sont morts au Bangladesh, j'ai décidé de n’acheter que des produits conformes à mes valeurs. Les gens méritent de travailler dans des conditions équitables et je voulais m'assurer que mon pouvoir d'achat allait dans ce sens.

J'ai commencé par passer en revue tous mes vêtements et je me suis débarrassé de tout ce qui ne garantissait pas des conditions de travail équitables. Il ne me restait plus rien. Avec mon ami et co-fondateur de Visible Clothing, nous avons refait notre garde-robe en partant de zéro, avec des articles faits par des travailleurs traités de façon éthique. C'était difficile au départ, mais c'est ce qui m’a inspiré la création de Visible Clothing, ma marque de vêtements éthiques en ligne.

Quand j'achète quelque chose, je cherche des preuves que le commerçant traite bien ses employés et je me demande si l’entreprise a ça dans son ADN. Si la réponse est non, je n'achète pas. Je me rends compte que très peu de gens veulent et peuvent me suivre à 100% là-dessus, mais prendre de petites décisions sur ce que vous consommez c’est déjà aller dans la bonne direction. »

Quelques conseils pour un quotidien plus éthique :

Demandez-vous d'où viennent les choses. Si vous ne savez pas où et comment elles sont produites, n’achetez pas.

Réfléchissez à ce que vous mangez. Mangez moins de viande et de meilleure qualité.

Buvez de façon responsable. Utilisez des bouteilles et tasses réutilisables quand vous buvez de l’eau ou emportez un café.

Réutilisez et recyclez..Ne jetez pas sans réfléchir. Pensez aux différents usages que vous ou les autres pourraient avoir de ce produit.

Achetez moins et seulement ce dont vous avez besoin. Vous pourrez dépensez plus pour des articles de qualité supérieure qui dureront.

Achetez local. C'est le moyen le plus simple de soutenir le commerce équitable, l'artisanat et le bonheur humain.

Faites vos recherches. Regarder le détail des étiquettes ne suffit pas. Renseignez-vous sur l'entreprise sur interner ou téléchargez l'extension DoneGood pour Chrome, pour vous aider à trouver des marques éthiques à soutenir..

×

Créez votre profil