Comment Miaou est devenue la marque de jean la plus cool de New York

18 Apr 2017

« Je ne suis pas trop jeans, plutôt robes », affirme Alexia Elkaim, fondatrice de Miaou, au début de notre interview. Ce qui est plutôt surprenant si l’on sait que beaucoup considèrent qu’elle a lancé la nouvelle « marque de jeans culte ». Comment Alexia s’est-elle retrouvée là ?

Tout commence à Paris. Alexia se souvient parfaitement du jour où elle déniche le jean parfait dans une boutique vintage de luxe. Mais elle déchante vite quand elle constate, comme d’habitude, que le modèle avait été conçu pour des femmes grandes aux jambes ultra-fines.

ALT_TEXT
Alexia Elkaim

C’est pendant ses études à la célèbre Parsons School of Design, à New York, qu’elle commence à tester son idée – et c’est comme ça que tout a commencé. « C’était juste un projet passion, explique-t-elle. J’avais essayé plein de jeans et aucun ne correspondait à ma morphologie. Je me suis dit qu’il y avait un manque sur le marché pour des jeans vraiment bien coupés. Je voulais créer un jean que mes amis et moi pourrions porter. »

Le résultat ? Un jean ajusté en sablier qui sublime toutes les fesses – en rendant hommage aux courbes au lieu de les masquer. Alexia nous dit « que la chose la plus importante pour un jean, c’est qu’il mette en valeur votre corps et, évidemment, qu’il vous fasse des fesses de dingue. » On comprend mieux pourquoi le slogan de Miaou est « le modèle parfait ».

ALT_TEXT

Pour une première aventure dans le monde de la mode, Alexia a frappé un grand coup puisque toutes les it-girls de New York – Gigi, Bella et Selena, pour n’en citer que quelques-unes – ont toutes été aperçues dans leur Miaou. Mais ce sont les amies d’Alexia qui sont au cœur de la marque. Elles lui servent de mannequins, d’ambassadrices et de vendeuses redoutables. Quand on sait qu’elle compte Cadenet Taylor, Paloma Elsesser ou Carlotta Kohl dans son cercle d’amies, on comprend mieux.

« Je n’utilise pas de mannequins, j’utilise des femmes de morphologie et couleur de peau différentes qui ont toutes quelque chose de spécial, nous dit-elle. Il est essentiel que les gens puissent se reconnaître dans les femmes qui représentent ma marque. Je suis très fière d’être une femme et ma marque célèbre les femmes. »

ALT_TEXT

Une chose est sûre, Alexia s’amuse beaucoup. Pour la Fashion Week de New York, elle a conçu un pop-up de deux jours avec Opening Ceremony, un bar à ongles MC et un stand de personnalisation des jeans. Pour le lancement, les invités ont assisté à un concert de T-Pain qui leur a, évidemment, chanté « Apple Bottom Jeans ». Et après que Kendall Jenner a été aperçue dans son jean Miaou pendant la Fashion Week, le modèle s’est retrouvé en rupture de stock.

ALT_TEXT
T-Pain

Alors, que réserve l’avenir pour celle qui a su créer un hit ? Pour Alexia, il s’agit de continuer sur la même voie. Même si tout a commencé avec un modèle de jean, elle ne compte pas se limiter au denim. Elle aimerait créer une collection de pièces intemporelles – et pourquoi pas une robe après tout ?

ALT_TEXT
×

Créez votre profil