Pop & Suki : pourquoi nous nous sommes lancées aux États-Unis

30 Apr 2017

Poppy Jamie et Suki Waterhouse sont on ne peut plus British. L’une est mannequin et actrice et a grandi à l’ombre des arbres de Chiswick, à Londres, l’autre a étudié à Oxford avant de devenir présentatrice télé. Mais malgré cette éducation toute britannique, au moment de choisir où lancer leur marque d’accessoires éponyme, elles n’ont pas hésité une seconde : ce serait aux États-Unis.

Depuis le lancement en septembre 2016, le duo connaît un succès fou avec leurs pièces personnalisables. De leur pop-up store le mois dernier plus rose que rose à Culver City, Los Angeles, au nombre grandissant de fans de leur produits – et notamment Lady Gaga, Jessica Alba et Emily Ratajkowski – les deux amies font des émules. Nous discutons aujourd’hui avec Poppy qui nous explique pourquoi elles ont choisi les États-Unis, comment ça se passe quand on ouvre une boutique avec sa meilleure amie, et pourquoi New York est leur prochaine destination…

ALT_TEXT

Dis-nous Poppy, comment vous est venue l’idée de Pop & Suki ?

Suki et moi sommes meilleures amies et on voulait travailler ensemble. On s’est rendu compte un jour qu’on avait toujours du mal à trouver un sac parfait, donc on s’est dit qu’on allait les concevoir nous-mêmes. C’est un hommage à notre amitié – on est toutes les deux ultra-bosseuses donc c’était cool de pouvoir partager des moments entre amies tout en travaillant.

Et pourquoi avoir choisi Los Angeles ?

On passait toutes les deux un temps fou à LA – et l’idée nous est venue là-bas – et le troisième associé est aussi un Britannique qui vit à Los Angeles. Donc ça nous paraissait normal de choisir la ville où on passe le plus de temps. Et puis, les États-Unis représentent un marché bien plus important, et nous vendons directement aux clients, donc ça nous paraissait logique d’être basé ici et au Royaume-Uni.

Est-ce que vous êtes contentes de votre décision ?

En étant à LA, on a un accès direct à un grand nombre d’influenceurs américains, et je pense qu’on aurait eu beaucoup plus de mal à entrer sur le marché américain depuis le Royaume-Uni.

ALT_TEXT

L’ambassadrice idéale pour la marque serait…

Emily Ratajkowski a beaucoup porté notre sac et Lena Durham a posté une photo sur Instagram. Il y a tellement de femmes qui nous inspirent. On aimerait que tout le monde porte un sac Pop & Suki – mais on a eu la chance folle de voir certaines de nos idoles avec un de nos sacs. Lady Gaga a porté un de nos modèles à la télé japonaise, ça a été un grand moment pour nous.

Quelles sont les différences principales entre les publics anglais et américain ?

Les différences ne sont pas flagrantes parce qu’on consomme tous les mêmes médias. Tout le monde lit les mêmes blogs de mode et les tendances débarquent au même moment. La réaction a été la même dans les deux pays, mais on a un projet dans pas longtemps au Royaume-Uni et on a vraiment hâte de faire quelque chose là-bas.

Vous êtes célèbres pour votre rose « millenial pink ». Pourquoi le rose ?

On a toujours aimé le rose. Mais on ne pensait pas que cette teinte en particulier allait faire un tel carton. C’est une couleur qui a des notes féminines tout en ayant aussi un côté industriel assez fort.

ALT_TEXT

Vous avez participé à plusieurs collaborations récemment ? Pourquoi ?

On adore les collaborations. Les filles de AWAY sont de bonnes amies et on admire leur modèle de vente directe de leur valise. C’est génial de rencontrer d’autres fondatrices qui sont tout aussi impliquées que vous et on admire énormément les personnes avec qui on travaille. Le marketing de AWAY est génial et leur boutique encore plus géniale. Nous adorons les collaborations parce que pour une marque aussi jeune que la nôtre, c’est idéal de pouvoir soutenir des marques que nous aimons et obtenir leur soutien en retour.

Qu’est-ce que tu préfères dans ton travail ?

J’adore travailler avec ma meilleure amie. La partie la plus difficile, c’est de réussir à coordonner nos emplois du temps ; on voyage tout le temps et ça peut être compliqué avec les différents fuseaux horaires.

ALT_TEXT

Qu’est-ce que vous auriez aimé savoir avant de commencer ?

Je pense qu’on aimerait toujours en savoir plus. Vous apprenez en permanence de vos erreurs. Nous avons eu la chance de tomber sur un associé, Leo, qui a déjà lancé de nombreuses marques. Mon conseil numéro 1 ? Prenez le temps de trouver la bonne équipe. Sans ça, rien n’est possible.

Votre conseil pour ceux qui lancent un pop-up ?

Prévoir, prévoir et prévoir encore. Et faire en sorte que votre présence en ligne s’accorde à votre présence physique.

Dernière question, où aimeriez-vous ouvrir une boutique Pop & Suki ?

À New York !

×

Créez votre profil