Mode pour enfants : les nouveaux codes

8 Jun 2016

Le prêt-à-porter Enfant ne s’est jamais aussi bien porté. Chaque année, les Français dépensent 4,2 milliards d’euros pour habiller leurs enfants ou faire des cadeaux à leurs proches, et le marché ne semble pas près de s’essouffler.

Le secteur du prêt-à-porter Enfant correspond aux vêtements pour enfants de 0 à 14 ans et se divise en deux marchés différents : tout petits (0 - 2 ans) et enfants (2 - 14 ans).

Quand on sait que la France connaît un taux de natalité record, que les parents font des enfants plus tard (quand ils sont plus à l’aise financièrement) ou qu’un enfant reçoit entre 23 et 37 cadeaux à la naissance, on comprend l’engouement des marques.

Pour autant, les codes du marché évoluent et même les marques traditionnelles doivent suivre ces tendances. Internet, sites de dépôts-ventes, concurrence des grandes marques qui ont lancé leurs propres collections (Zara kids, H&M kids, etc.), la concurrence est rude et le secteur doit renouveler ses pratiques pour séduire un public de plus en plus exigeant.

Cécotine

Collections éphémères, collaboration avec des artistes ou pop-up, nous vous présentons trois marques qui illustrent à merveille l’évolution d’un secteur qui a de l’avenir.

Petit Bateau

La collaboration Petit Bateau et Keith Haring

Qui ne connaît pas Petit Bateau ? La marque habille les plus petits depuis 1920 et a su conquérir le marché des adultes dans les années 90. Des t-shirts colorés aux célèbres cirés jaunes, on ne compte plus les pièces stars et la marque ne cesse de faire des émules. Pourtant, la marque ne se repose pas sur ses lauriers.

Son premier gros coup ? Habiller les adultes et proposer des modèles qui séduiront toute la famille.
Collaboration avec des groupes de musique (MGMT), campagnes de pub originales, et collections éphémères avec des artistes contemporains ou de grands créateurs, la marque se démarque.

Cet été, c’est Keith Haring qui s’associe à la marque pour une collection capsule pour enfants et adultes arborant les célèbres dessins colorés de l’artiste. Aux côtés de ses grands classiques sans cesse renouvelés, Petit Bateau a su saisir la complexité d’un marché toujours changeant et s’approprier le concept des collections éphémères pour entretenir l’engouement de ses fans… et séduire de nouveaux clients à chaque saison.

Frangin Frangine

La boutique éphémère Passage du Grand cerf

Frangin Frangine, c’est l’histoire de trois mamans attentives au style de leurs enfants. Aurélie et Clémence – deux couturières de talent dont les créations faisaient rêver leurs amies – rencontrent Yseult qui apporte son savoir-faire au duo.

Depuis, la marque ne cesse de séduire de nouveaux clients. Selon elles, l’enfance est un monde de liberté, et la marque se creuse la tête pour donner du style aux enfants de 3 mois à 16 ans.

Pour le moment, le trio ne dispose pas de boutique physique et proposent leur offre sur un site Internet moderne et plein de vie.

Elles tombent sous le charme du pop-up pour aller à la rencontre d’une clientèle fidèle et faire découvrir leurs pièces à de nouveaux enfants... et à leurs parents.

Cette saison, Frangin Frangine s’est installé à Paris, Passage du Grand Cerf, au cœur d’un quartier élégant qui correspond à merveille à leur image. Grâce à ces boutiques éphémères, la marque surfe sur le regain d’intérêt pour la mode Enfants et se fait connaître d’un plus grand public.

Cécotine & friends

Le pop-up rue de Charonne

Et pourquoi pas unir ses forces pour proposer une expérience pop-up vraiment complète ? Il y a une semaine, la marque pour enfants Cécotine s’associe à trois marques (En culotte courte, Alexandra Menoni Motore et Linette Paris) pour proposer ses créations dans une boutique éphémère Rue de Charonne.

Le résultat dépasse largement leurs attentes : la clientèle se bouscule la journée et tombe sous le charme du pop-up, tandis que la soirée presse attire une foule séduite par cette collaboration dynamique.

Pour Cécotine, le pop-up peut aussi faire partie intégrante d’une stratégie commerciale : quand on connaît les coûts de location à Paris, on comprend que de plus en plus de marques préfèrent limiter l’expérience à des pop-ups de qualité. Elles peuvent ainsi aller à la rencontre des parents et toucher une clientèle encore réticente à l’achat en ligne.

Alors bien sûr, Internet est présent dans la plupart des foyers français, mais en réalisant une étude de marché Cécotine réalise qu’environ 50 % de sa clientèle n’achetait pas en ligne et n’était pas présente sur les réseaux sociaux. Et oui, près de la moitié. Donc pour une marque dont la présence est uniquement un ligne, un pop-up donne l’occasion d’aller à la rencontre de ces clients, de leur permettre de découvrir les produits et, pourquoi pas, de se mettre à l’achat en ligne.

Le Prêt-à-porter Enfants a de beaux jours devant lui, mais les marques doivent s’approprier les nouvelles tendances pour séduire un public toujours plus exigeant. Alliant le côté exclusif de l’éphémère et la possibilité de présenter les produits à une clientèle encore séduite par l’achat physique, le pop-up leur offre une solution innovante.

Besoin de conseils pour décorer votre pop-up ? C'est par ici

À deux pas du Canal Saint-Martin, la boutique Villemin est idéale pour votre boutique éphémère.

×

Créez votre profil