Pop-up : avez-vous pensé aux moyens de paiement ?

25 Jul 2016

Ça y est : vous avez votre idée, vous avez choisi un espace idéal pour la réaliser et votre boutique éphémère est lancée. Décoration, fournisseurs, cartes de visite… vous pensez n’avoir rien laissé de côté. Mais qu’en est-il des moyens de paiement ? Trop souvent, les pop-up et autres boutiques éphémères passent à côté d’un grand nombre de ventes en se limitant au paiement en espèces.
Au Royaume-Uni ou en Suède, le paiement en espèces est presque de l’histoire ancienne ; en France, c’est loin d’être le cas. Avec 2,6 millions de PME, TPE et micro-entreprises, plus d’un million d’entreprises d’artisanat, 765 000 professionnels libéraux et 450 000 entreprises de commerce ou d’artisanat indépendantes, le pays pourrait pourtant bénéficier de modes de paiement modernisés.

ALT_TEXT
iZettle

C’est d’ailleurs de Suède que vient iZettle, une de ces solutions de paiement des temps modernes. Comme l’explique son fondateur : l’objectif c’est de « devenir le leader incontesté sur le marché français et je pense que nous avons de bonnes chances de réussir. Une large majorité de consommateurs français préfère la carte aux espèces mais, pour beaucoup de petits entrepreneurs tels que les cafetiers, les boulangers, les marchés de primeurs ou les marchés de jeunes créateurs, les lecteurs de cartes bancaires sont tout simplement trop onéreux et contraignants. Grâce à iZettle ils ne rateront plus jamais une vente. »
Le principe ? Un terminal de paiement par carte bancaire gratuit pour smartphone et tablette, sans commission fixe et permettant d’accepter des paiements via les principales cartes bancaires du marché, dont Mastercard, Visa et American Express (et disponible ici).

ALT_TEXT
Jacob de Geer

Pour en savoir plus, nous avons voulu discuter avec l’une de ces start-up françaises ayant adopté iZettle : rencontre avec Marc de La fine Équipe.

La Fine Équipe, c’est l’aventure de quatre amis qui ont choisi de se lancer dans l’aventure de la start-up pour faire découvrir leurs marques préférées à un plus grand public. L’idée ? Accompagner les marques de mode ou de design, et créer des espaces collaboratifs dans des lieux coups de cœur. Comme l’explique Marc : « Nous sélectionnons les marques qui nous plaisent (elles ont en général moins de trois ans) et des lieux clés pour mutualiser les communautés et les coûts – les marques peuvent ainsi s’exposer dans des lieux normalement inaccessibles pour elles, comme la Foire de Paris, des festivals, des villages éphémères… »

ALT_TEXT
Les fondateurs de La Fine équipe

Et ça marche dans les deux sens, les événements concernés y trouvent aussi leur compte : « Des espaces comme la Foire de Paris ou des centres commerciaux ne peuvent pas vraiment intégrer des marques si jeunes, mais ils sont très intéressés par le public qu’elles génèrent. Pour les marques, c’est tout aussi positif : elles s’exposent à côté de grandes marques établies et nous les aidons dans la négociation. »

Pour La Fine Équipe, un service comme iZettle fait nécessairement partie de leur stratégie de marque. « Nous réalisons un grand nombre de ventes sur de nombreuses opérations, alors le paiement est évidemment un élément essentiel. Nous en avons essayé plein avant de choisir iZettle : terminaux classiques, applis mobile, etc. Mais nous cherchions un outil vraiment efficace, simple à utiliser et qui nous permette de créer des sous-catégories ; en effet, nous centralisons tous les achats sur nos événements, mais nous devons pouvoir connaître les sous-comptes pour chaque marque. »

ALT_TEXT
Un pop-up de La Fine Équipe

« En plus, la technologie iZettle peut être couplée à d’autres outils qui nous sont vraiment utiles : gestion de stock, de caisse, création de codes barre… C’est très pratique pour une start-up comme la nôtre. »
Pour La Fine Équipe, iZettle n’est pas nécessairement un outil de croissance (leurs événements séduisent un public toujours plus large et la fin de l’année s’annonce riche en projets), mais une chose est sûre, la technologie leur permet de ne pas perdre de clients ou de ne pas freiner les ventes. « Avec iZettle, nous pouvons tout simplement ne pas penser à ces questions de paiement et nous concentrer sur ce qui compte vraiment ».

Pour aller plus loin

Votre pop-up est fini : comment garder vos clients ?
Comment lancer votre concept-store

×

Créez votre profil