Pourquoi nous devons penser comme des éditeurs

20 Jul 2016

La semaine dernière, le PDG d’Appear Here, Ross Bailey, a rencontré David Michon pour discuter des leçons à tirer d’un secteur en pleine croissance : celui des magazines.

David est l’ancien rédacteur en chef de Monocle et Icon ; il a aussi travaillé dans l’immobilier avec Capco, Lend Lease et Grosvenor Estate pour les aider à développer une identité de marque et à s’ancrer dans leur quartier. Pour lui, les propriétaires et les marques ont deux ou trois choses à apprendre des éditeurs de magazines : découvrez lesquelles.

Un magazine raconte une histoire

image description

Pour savoir quelles histoires raconter, il faut connaître parfaitement votre public. « Les éditeurs ou rédacteurs en chef choisissent des histoires qui parleront à leur lectorat, explique David. Le succès des concepts-stores repose sur un élément-clé : ils savent très bien à quel public ils s’adressent. Ils comprennent ce public, connaissent ses habitudes et les utilisent : en proposant notamment du café ou des livres avec des vêtements. »

Comment convaincre les clients de passer au offline

image description

Les magazines ont su s’adapter à l’ère du digital et aux nouvelles exigences du public. « Les marques doivent penser à la meilleure manière de créer une sorte de lieu de pèlerinage, parfaitement adapté à leur cible, affirme David. C’est bien de chercher à impressionner, mais il faut impressionner les bonnes personnes.

Les magazines indépendants, et notamment Monocle, s’en sortent si bien parce qu’ils ont su créer une expérience autour de leur marque, ajoute-t-il. Monocle est bien plus qu’un magazine avec ses podcasts, guides de voyage, cafés et magasins dédiés.

Les gens ne veulent pas simplement acheter un magazine chez un marchand de journaux ; ils veulent vivre une expérience complète. Il est donc impératif pour une marque de comprendre son public et de savoir ce qu’il aime. C’est le principe de la tribu : c’est comme ça que les gens intègrent un magazine comme Monocle à leur quotidien. »

Travailler avec de petites marques et s’associer à des influenceurs

image description

Travailler avec de petites marques peut sembler risqué pour de nombreux gros propriétaires et géants de la vente, mais ce sont elles qui vous aideront à vous démarquer. « Quand un propriétaire ou un magazine choisit de faire confiance à une petite marque, ils attirent de nouveaux lecteurs ou partenaires. Ces gens-là sont les vrais influenceurs aujourd’hui, les « créateurs de tendances », nous explique David. Ce sont eux qui sont derrière les décisions éditoriales des rédacteurs en chef : il est essentiel de les écouter. »
Vous devez avoir une vision créative claire et

Chaque magazine à succès dispose d’une identité visuelle très marquée, qui s’étend à tous les médias : des réseaux sociaux à leurs événements. « Vous devez avez une idée claire de votre image et une personne qui peut vous aider sur le plan créatif, insiste David. Les meilleurs magazines et boutiques travaillent tous avec un directeur créatif de talent. »

image description

Mais embaucher un directeur créatif n’est pas toujours possible pour les marques ou les propriétaires. Chez Appear Here, nous proposons une équipe de concierges dédiés pour aider les marques dans le processus de location d’un espace éphémère. Nous avons aussi créé les tableaux de bord des propriétaires avec des profils d’idées pour que les propriétaires disposent d’un accès direct aux informations clés sur la marque derrière une idée, de leur influence sur les réseaux sociaux à leurs idées créatives.

Pour aller plus loin
Les profils d’idées : trouvez les meilleures marques
Comment lancer votre concept store

×

Créez votre profil