Mariage et pop-up : un couple qui a de l'avenir

4 Aug 2016

Nous sommes en plein été et, vous le savez bien, la saison des mariages bat son plein. Loin d’être vieux jeu, le mariage n’a jamais été autant à la mode en France : blogs, salons et même festivals, le phénomène ne cesse de prendre de l’ampleur et le marché du mariage est en plein essor. De nombreux prestataires (créateurs, traiteurs, photographes, wedding planners) se sont fait un nom en ligne, mais comprennent aussi l’importance d’une présence physique pour séduire les clients en leur offrant une vraie expérience. Pour en finir avec les salons du mariage classiques souvent trop énormes et un poil ringard, le pop-up ou les festivals plus ciblés rencontrent un franc succès.

Un marché en plein essor

ALT_TEXT
Crédit : Un Beau Jour

Selon une étude réalisée par Xerfi, le mariage pesait près de 5 milliards d’euros en 2014 et le chiffre devrait continuer à progresser. Loin de l’image désuète d’une cérémonie traditionnelle, le mariage est vu comme l’occasion de réunir ses proches et de faire la fête, à sa manière. Cérémonies laïques, week-ends entiers entre copains ou robe longue à l’église, tout est désormais possible. Une chose est sûre : le mariage représente un budget considérable et les prestataires l’ont bien réalisé.

Selon cette même étude, le prix moyen d’une cérémonie s’élève à 14 000 € et les couples ont tendance à ne pas réduire les dépenses malgré la crise (bien entendu, ces chiffres varient selon les revenus des couples concernés et la région géographique choisie).
Et les Français savent faire preuve d’imagination pour financer la journée de leurs rêves : si 73 % des sondés font encore appel à leurs familles, une grande majorité des mariés financent eux-mêmes le gros de la cérémonie en puisant dans leurs épargnes ou en innovant. Ainsi, la start-up WedZem lancée en septembre 2014 est la première à offrir la possibilité de financer son mariage de manière participative. La fondatrice du site, Emmanuelle Sanchez, l’affirme : « En moyenne, les invités dépensent 67 € en cadeau de mariage, et un invité coûte 100 €. Cette cagnotte permet donc de financer le mariage au 2/3 ». Cynique ? Simplement réaliste quand on sait qu’une grande partie de l’argent récolté en cadeaux de mariage sert à rembourser les dépenses engendrées par la fête.

Du web tendance au physique

ALT_TEXT
Crédit : Place du Mariage

Venue des États-Unis, la vague des blogs de mariage déferle sur la France depuis quelques années. Si Un Beau Jour ou La Mariée en colère mènent la danse, on ne compte plus les blogs consacrés au sujet. C’est en effet une des plus grosses tendances des mariages d’aujourd’hui : la personnalisation de la cérémonie et de la réception. Se marier, oui, mais à sa façon. Ce phénomène explique d’ailleurs le succès croissant du DIY pour limiter les frais… ou la naissance du métier de Wedding planner pour ceux qui ont les moyens de confier l’organisation à un tiers.
Mais si les mariés sont aujourd’hui connectés, l’offre digitale s’accompagne de plus en plus d’un pendant physique pour offrir une expérience complète. Et nous ne parlons pas seulement des boutiques de créateurs…

Festivals et pop-up

ALT_TEXT
Crédit : Un Beau Jour

Pionnier de l’univers des blogs mariage branchés, Un Beau Jour a su mettre ses découvertes et son réseau au service de ses lectrices en organisant depuis quelques années le festival ANDY avec le collectif Nabie Dit Oui. Présenté comme « le festival du mariage chic et fun », ANDY offre aux futurs mariés (et aux curieux) l’opportunité de découvrir toute une gamme de prestataires pour rencontrer leur photographe coup de cœur ou trouver LA robe qui fera tourner les têtes. En plus de ces services plus ou moins classiques, le festival offre des workshops DIY, des concours de danse, des ateliers pour les enfants, des dégustations… Le tout en musique et dans la bonne humeur.

ALT_TEXT
Crédit : Place du Mariage

Plus récemment, c’est Place du Mariage qui s’est lancée dans l’aventure de la rencontre physique en optant cette fois pour un pop-up à Paris qui s’est déroulé du 3 au 5 juin. En privatisant un espace dans le Marais le site, qui se définit comme « la première place de marché consacrée au mariage », a su célébrer le début de la saison des mariages tout en proposant aux futurs mariés de trouver leur bonheur. Décoration, tenues de créateurs, bijoux… le pop-up s’est occupé de tout. Et le site est allé encore plus loin en finançant l’événement grâce à une campagne de crowdfunding sur le site Kiss Kiss Bank Bank tout en reversant une partie des sommes récoltées pour soutenir l’asso Mariages du Cœur qui aide les couples dans le besoin à réaliser leurs rêves d’un mariage idéal. Un vrai conte de fées.

Pour aller plus loin
Le crowdfunding pour financer un pop-up
Le DIY pour décorer votre pop-up

×

Créez votre profil